Lavoir au bord de l'Erdre àCandé.jpg

Accueil > Activités & loisirs > L'Erdre à pied > Balade aux bords de l'Erdre à Candé

Suivre l'Erdre à Candé

L’Erdre traverse Candé d'est en ouest. La rivière y serpente nonchalamment, entre les vieilles pierres, tout en gonflant son flot. Suivre son cours est une bonne occasion pour découvrir le patrimoine de cette petite cité de caractère située à la frontière du Maine-et-Loire et de la Loire-Atlantique.

Erdre Candé

L’Erdre au niveau de la rue de Beaulieu

Suivre le cours de l’Erdre à Candé

Depuis sa source à l’étang du Clairet, l’Erdre a parcouru une vingtaine de kilomètres dans la campagne angevine avant d’atteindre Candé. Quand elle y pénètre, par l’est, elle a l’aspect d’un ruisseau. En traversant la ville, elle grossit en accueillant les eaux de deux cours d’eau. Le Moiron la rejoint juste avant la rue de Beaulieu. C’est ensuite au tour du Grand gué, à la sortie de Candé.

Il n’existe pas de sentier longeant l’Erdre pendant sa traversée de la commune. Il faut déambuler dans les rues pour en retrouver le cours.  

Les meilleurs points de vue pour regarder l’Erdre à Candé sont :

  • Le pont de la rue de Beaulieu.

  • L’ancien lavoir du passage de la digue.

  • Le pont de l’ancienne voie de chemin de fer.

Erdre_sortie_Candé_2.jpg

L’Erdre à la sortie de Candé

La promenade se révèle très agréable pour tous ceux qui adorent les belles demeures, les anciens lavoirs, les passages couverts et les ruelles étroites. Elle donne envie de flâner dans les rues pour en voir davantage. 

 

Découverte du patrimoine historique de Candé

L’implantation humaine à Candé est ancienne. Des trouvailles archéologiques l’attestent : des haches et des poteries datant de l’Antiquité. 

En 1800, un pot de terre rempli de pièces latines datant du IIIè siècle fut exhumé dans un champ. En 1860, dans un autre champ, 120 pièces gauloises furent déterrées. On trouve donc des trésors à Candé…

La fondation de la ville remonte probablement à l’an mil, par l’édification d’une motte féodale, puis d’un prieuré. Les seigneurs et les moines favorisent la création d’un bourg. Ils organisent des marchés et des foires qui permettent à Candé de prospérer au fil des siècles. 

Au XIXè siècle, les foires de Candé sont si réputées qu’elles attirent des éleveurs et des marchands de toute la région. Il est même question un temps d’aménager le cours de l’Erdre, entre Candé et Nort-sur-Erdre, pour faciliter l’acheminement des marchandises. Ce projet ne voit jamais le jour car il est supplanté par l’arrivée du train en 1884.

 

Si la ligne de chemin de fer desservant Candé est fermée en 1988, il reste des vestiges de son tracé. Un chemin pédestre vous conduit notamment à l’un des ponts surplombant l’Erdre. 

Eglise Candé

Vieilles pierres à Candé

Une balade à Candé révèle un patrimoine historique et architectural très bien préservé. Un petit livret conçu par l’office du tourisme facilite la découverte. Cette promenade de 2 km fonctionne de manière ludique, comme un jeu de piste.