Photo%20Sucé-sur-Erdre.jpg

Accueil > Activités & loisirs > L'Erdre à pied > Promenade le long de l'eau à Sucé-sur-Erdre 

Balade le long de l'eau à Sucé-sur-Erdre

À Sucé-sur-Erdre, la rivière est omniprésente. Ce parcours d’environ 8 km vous conduit vers toutes les rives de l’Erdre facilement accessibles à pied depuis le bourg. Il vous fait découvrir au passage quelques lieux incontournables de la commune. 

Durée.png
55212-svg.png

2h30                                    8 km

Accès : 

 

Observation.png

Faune & flore

 

marche.png

Le port de plaisance, le parc Ganuchaud et le bourg : Sucé rive droite

 

Pour débuter cette promenade, rendez-vous quai Cricklade, devant l’Office du tourisme, sur le port de plaisance.

lever du jour sur l'Erdre à Sucé-sur-Erdre.jpg

Lever du jour à Sucé-sur-Erdre

Avertissement : Cette première partie de la randonnée ne peut pas être réalisée entièrement actuellement à cause de la fermeture temporaire du parc Ganuchaud. Par conséquent, une fois au bout de la rue de la Bosselle, tourner à gauche et non à droite.

 

Pour commencer, traversons le parc de la mairie dont l’entrée se trouve juste à côté.  

 

En sortant du parc, prendre à gauche, rue des Herses, puis la première à droite, rue de la Bosselle.

 

Au bout de la rue de la Bosselle, tourner à droite et suivre la rue d’Angleterre jusqu’à l’entrée du parc botanique Ganuchaud.

 

Ouvert toute l’année, le parc Ganuchaud borde l’Erdre. Il permet d’aller à la rencontre de la flore caractéristique de ses rives. Ici 170 espèces sont présentes et des panneaux disposés tout le long du sentier aident à les reconnaitre.

 

Au bout du chemin longeant l’eau, à l’endroit où un petit escalier vous mène sur la partie haute du parc, vous remarquez une plaque gravée indiquant que se trouvait là, autrefois, une statue de la Vierge. Aussi nommée Notre-Dame-de-L’Erdre, elle fut vandalisée et remplacée à maintes reprises. La dernière fois ce fut en avril 2006, et plutôt que de financer une nouvelle sculpture, il fut décidé d’immerger ses restes profanés dans la rivière.

Photo 3 Parc Ganuchaud Sucé-sur-Erdre.JP

Parterre de cyclamens sauvages au parc Ganuchaud

En quittant le parc, vous reprenez la rue d’Angleterre jusqu’à la rue Descartes. Vous voilà au cœur du bourg de Sucé-sur-Erdre.

 

Prendre à gauche et descendre la rue Descartes jusqu’à l’église Saint-Etienne. L’édifice date du milieu du XIXe siècle. Il fut construit en remplacement d’une église romane du XIIe siècle.

 

Il faut maintenant s’engager dans la Grande Rue. Au bout de celle-ci, se dresse la Tour Gaillard, dernier vestige de l’important passé protestant de Sucé-sur-Erdre.

 

En 1598, l’édit de Nantes fut promulgué par Henri IV. Pour que les calvinistes nantais puissent pratiquer leur culte, la commune de Sucé fut désignée. Un temple fut édifié et tout autour de celui-ci différentes bâtisses (dont il ne subsiste aujourd’hui que la tour Gaillard). Une communauté protestante s’enracina ainsi à Sucé, et chaque dimanche les croyants prenaient le bateau à Nantes, au départ de la chaussée de Barbin, pour venir assister à l’office.

 

Depuis le quai, une rue (dont la partie haute se nomme toujours « rue des Protestants », et la partie basse « rue du Port ») leur permettait de gagner le temple directement sans avoir à passer à proximité de l’église.

 

Le temple protestant fut totalement détruit en 1685, quelques semaines avant la révocation de l’Edit de Nantes.

Au niveau de la tour Gaillard, bifurquer à gauche, et descendre la rue du port.

 

Vous avez retrouvé le port de plaisance, quai Bliesransbach (du nom de la commune allemande jumelée avec Sucé-sur-Erdre). C’est peut-être l’occasion d’une pause dans l’un de ses cafés ou de ses restaurants ?

 

 

Le pont et la promenade de la Papinière : la rive gauche

 

Il vous faut maintenant traverser le pont pour passer sur la rive gauche de l’Erdre. L’ouvrage de 170 mètres de long fut construit entre 1869 et 1871. Avant cela, on empruntait un bac pour passer d’une rive à l’autre.

Le pont franchi, longer la route de Carquefou sur environ 300 mètres. Sur votre droite, vous ne pouvez pas manquer l’entrée du manoir de la Châtaigneraie.

 

La bâtisse date de 1860, et elle est aujourd’hui cogérée par la commune de Sucé. C’est un espace culturel, un restaurant et un café. L’endroit est très prisé des habitants de la région pour sa bonne table, et la multitude d’événements qui y sont organisés.

 

En bas du parc, près du ponton, débute le sentier arboré de la Papinière qui permet de suivre la rivière, soit en marchant au bord de l’eau, soit en la surplombant, sur environ 1 km.

 

Laissez-vous simplement guider par le chemin qui vous conduira jusqu’aux abords d’une zone marécageuse (marais de la Papinière et marais du Eay) et vous oblige à bifurquer vers l’est. 

 

Vous longez ensuite un champ et vous débouchez sur une petite impasse goudronnée : l’impasse de la Durandière. En partant vers la gauche, arpentez l’impasse jusqu’au rond-point.

 

Franchissez le rond-point et engagez-vous dans la rue de la Miltière.  

 

La plage verte et la maison de Blanche-Neige

 

Vous allez maintenant traverser un quartier résidentiel. Là encore, il suffit de se laisser guider en suivant la rue de la Miltière, puis la rue de la Doussinière jusqu’au carrefour avec la rue de la plage verte. Tournez à gauche.

La plage verte se trouve à 300 mètres. C’est un lieu calme, ombragé, parfait pour un pique-nique, une séance de lecture sur l’herbe, ou une rêverie en contemplant la rivière indolente.

Au bout de la plage verte, la ruelle Tassin vous conduit jusqu’à la Maison de Blanche-Neige. Cette propriété privée n’est pas visitable mais rien n’interdit d’admirer son jardin délirant depuis la ruelle. C’est l’une des attractions les plus prisées de Sucé-sur-Erdre.

Photo 5 Nichoirs Maison de Blanche Neige

Nichoirs du jardin de la maison de Blanche-Neige

Au bout du jardin de la maison de Blanche-Neige, prendre à droite la rue de Saint Mars. Elle vous ramène jusqu’au pont que vous allez retraverser pour retrouver les quais du port de plaisance et ses restaurants, le bourg et ses commerces.